L’énigme de la Marsch-Impromptu

doc_pastorsletter_origKarl Hammer est un photographe et écrivain hollandais. Son auto-portrait sur son site internet prête à sourire : surnom de « Flipper le dauphin » ou de « Rembrandt de la photographie » (comment peut-on mettre ces 2 surnoms dans une même page ?). C’est, toujours selon son site web, un initié dans la radio et la TV avec certainement des qualités pour trouver les bons sujets qui passionnent le grand public (et les trésors en sont certainement un). Et bizarrement, il se présente enfin comme un journaliste d’investigation quand il s’agit de l’énigme. Le titre est-il important pour  rendre la chose plus crédible ?

Selon Karl Hammer, Martin Bormann aurait écrit l’énigme en 1945 sur la partition de Marsch-Impromptu du compositeur Gottfried Federlein. Le secrétaire personnel d’Adolf Hitler l’aurait ensuite confié à un aumônier militaire avec pour mission de livrer la précieuse partition à Schwartz, le trésorier du parti travaillant à Munich. Perdue entre Berlin et Munich, Karl Hammer n’a jamais précisé comment il a retrouvé la partition. Il est possible qu’il soit tombé dessus lors de ces recherches pour l’un de ses livres (« Les larmes du loup » dont le sujet parle des diamants d’Hitler) à moins qu’il ait eu l’idée d’une énigme en recherchant justement sur le sujet.

Mais sait-on seulement si la partition cache le lieu du trésor des nazis ? Pourquoi pas un autre trésor ou une autre chose ? Et pourquoi forcément un lieu et non un message ? Que sait-on de l’auteur ? La partition date-t-elle vraiment de l’époque ? A-t-elle été retouchée par un tiers ? Est-elle complète ? En recherchant rapidement, j’ai déjà trouvé des erreurs dans les runes : est-ce volontaire ? Karl a t’il tout dévoiler sur son site ou bien des petites informations supplémentaires ont-elles volontairement été dissimulées dans le livre ?

Il y a beaucoup de questions en suspend et il est difficile de vérifier toutes ces informations depuis son seul ordinateur. On est donc tenté d’acheter le fameux livre et donc de remplir les poches de Karl. Car s’il s’agit effectivement du trésor des nazis, pourquoi viendrait-on réclamer 15 000 euros supplémentaires alors qu’on en obtiendrait certainement plus à vendre l’histoire à un autre auteur ?  Ainsi pourquoi n’aurait-il pas écrit cette énigme lui-même, pour vendre son livre sur la quête ou pour vendre ses autres livres ou pour se refaire un nom ?

Cela commence à faire beaucoup de mystères autour de l’énigme, me direz-vous. Alors pourquoi m’y suis-je mis (sans acheter le livre) ? Sauf erreur de ma part, il n’y a pas d’incohérence historique ni concernant Gottfried Harrison Federlein (1883–1952), l’auteur de la partition, qui pourrait même être l’auteur de l’énigme, ni concernant la méthode de cryptage runique. Effectivement, une rapide recherche nous dirige vers les runes utilisées par J. R. R. Tolkien dans son oeuvre le Hobbit publié en… 1937 !

D’autres indices jouent en la faveur de l’intégrité du « journaliste d’investigation ». Bien avant la promotion réalisée par Karl en 2013, en janvier 2008, quelques chercheurs avaient commencé à échanger sur un forum hollandais. Par ailleurs, puisqu’il a investi sans succès dans des fouilles à Mittenwald, c’est qu’il croit beaucoup à ce document.

Pour conclure, je dois avouer que les runes tirées du Hobbit de Tolkien m’ont bien plu. Runes qui, selon wikipedia, étaient utilisées symboliquement par les nazis. A l’époque, pour décrypter la partition, il fallait donc être en possession d’un livre qui n’a pas été autant écoulé à cause du rationnement du papier pendant le Seconde Guerre Mondiale. Les 2 grands défis à relever sont de replacer l’énigme dans son contexte historique, géographique et dans une langue et différente de la mienne.

La chasse au trésor du Mont Saint Michel

Pour la deuxième fois, et avec quasiment la même équipe que la première fois (Manu, Rachel, Pépite, Opportun et Emmanuelle), nous avons remporté la 8ème édition de la chasse du Mont Saint Michel. Encore une fois une excellente ambiance, un temps bien Normand et beaucoup de cogitations. Merci à cette sympathique équipe qui ne se forme que pour cette occasion. Nous partirons en août prochain en croisière sur un voilier de 10 personnes autour des îles de Jersey et Guernesey. Bravo encore à l’équipe organisatrice et merci à l’équipe d’Howarde, de Ludo14000, de la Pégase Team, de Soushinou, de Luciole et tous ceux que j’oublie (et je sais que j’en ai oublié) pour votre sympathie.

QUESTION No 30 DU 1996-08-23

C’est une question qui me concerne personnellement. Ne comprendrons que ceux qui savent un peu plus de moi. Désolé pour les autres.

TITRE: QUESTION PERSONNELLE
Votre pseudo MAX VALENTIN a-t-il un lien avec un personnage celebre ayant pu vous inspirer pour la realisation de laA chasse ? PRIAM
NON. J’AI CHOISI « MAX » PARCE QUE C’ETAIT COURT (JE N’AVAIS PAS VRAIMENT ENVIE DE SIGNER « AMITIES — JEAN-CHRYSOSTHOME »), ET J’AI TROUVE « VALENTIN » DAS UN ANNUAI- RE. AMITIES — MAX

Un aide-mémoire bien utile

Voici un article que je souhaitais relayer depuis longtemps et qui est à destination de tous les auteurs. Ceux qui veulent se lancer, bien sûr, mais aussi ceux qui se sont lancés ou qui se lancent encore avec peu de succès.

Je sais qu’il n’est pas facile de se remettre en question mais on ne peut pas dire que l’année 2011 fût un bon cru en terme de qualité de chasses au trésor. Personnellement, j’ai rarement été autant frustré. Les auteurs, certains étaient débutants, d’autres (malheureusement) n’en étaient pas à leurs premières chasses ni leurs premières erreurs, ont accumulé les boulettes volontaires ou non.

Alors voici un document très rapide qui leur est destiné. Normalement tout y est.

Vademecum

Mais vous pouvez aussi retrouver cet article dans l’excellent webzine de ChAT : http://www.chasses-au-tresor.com/organisateur/organiser-une-chasse-au-tresor

Une double cache pour le final terrain ?

Voici un idée que je vous soumets : et si le final terrain se passait en 2 étapes ? La SS ne donnerait pas la localisation de la chouette en bronze mais la localisation d’une petite boite toute proche de la cache. Cette boite contiendrait des indications finales pour creuser.

Cela pourrait expliquer que, je cite de mémoire, « le final de la chasse ne ressemble à aucun autre que Max a créé ultérieurement » et expliquerait ce madit :

QUESTION No 27 DU 2001-11-30

TITRE: SENS OBLIGATOIRE SUITE

BJ MAX.A QR21 EN COURS VOUS DITES QUE SI L’ON RETOURNE EN PELERINAGE SUR LA CACHE ON Y IRA SANS DOUTE AUTREMENT.N’EST-IL PAS POSSIBLE, AYANT LA SUPERSOLUTION ET LA 2EME CARTE,DE S-Y RENDRE DES LA PREMIERE FOIS AUTREMENT? TENACE.

NON, TENACE ! A VOUS DE DEDUIRE DE CETTE REPONSE CE QU’IL FAUT EN DEDUIRE ! ET BRAVO, VOUS AVEZ POSE LA BONNE QUESTI ON ! AMITIES AMUSEES — MAX

La grande question est donc « pourquoi mettre une double cache » ? Je vous soumets juste des propositions.

  • Première possibilité : la cache du bronze est dans un endroit tellement anodin qu’il faut bien plus que quelques reliquats pour expliquer où creuser au centimètre près. La boite contiendrait donc une feuille explicative. La boite pourrait, elle, se trouver tout proche d’un lieu habité et permettait à Max d’être averti quand quelqu’un serait très proche de trouver le bronze (l’histoire des 2h).
  • Autre possibilité. Max a toujours dit qu’il ne fallait ni boussole, ni chaine d’arpenteur. Mais, dans l’hypothèse d’une double cache, Max aurait très bien pu mettre boussole et chaine dans une boite sans pour autant se contredire. Le chasseur n’aurait plus qu’à les utiliser pour savoir où creuser.

Envoyé Spécial, la suite – le 5 mars à 14h sur France 2

J’ai le plaisir de vous annoncer que France 2 diffusera le samedi 5 mars à 14h dans « Envoyé Spécial, la suite », un reportage de 40 minutes environ sur les chasses au trésor ludiques et historiques.

Entre autre, on y parlera de détection de vrais trésors mais aussi de la Chouette d’Or, de Sam Dalmas et, me semble-t-il, des cistes et du geocaching.

Nouvelle chasse au trésor : la pomme d’or

Se déroulant entièrement dans l’Eure, le livre et le format de cette chasse m’a séduit ! Présentation très soignée, énigmes carrées (pour celles que j’ai déjà), joli travail d’illustration. Le livre est certainement un peu cher mais la population visée n’est pas très large.

Ayant maintenant une solide connaissance historique et géographique normande, grâce notamment à la chasse d’Evreux 2010 et à la chasse de Frère Guillaume, tout m’invite à chercher ce trésor. Une date de fin est prévue pour 2020.

Haut de Page