Décodage runique version Jules Verne

En cherchant « sur la trace de l’aventurier perdu », il fallait utiliser le fameux cryptage du livre « voyage au centre de la terre » de Jules Verne. Je remets ici une page décrivant le mécanisme.

Un roman fort réputé hors de France, des runes, le centre de la terre, même période historique. Cela fait beaucoup de points communs avec le Hobbit. Etant donné la difficulté à identifier les runes de la partition, je n’ai pas forcément chercher à décrypter mais cette piste mérite d’être au moins portée à connaissant de potentiels chercheurs.

Le Navire Noir Encalminé

Neuf Brisach est le lieu que je considère être la Nef Encalminée selon mes décryptages.

Or, je viens seulement de constater qu’il y un navire noir encalminé dans les fossés de la forteresse Vauban au niveau de la porte de Belfort, devant l’entrée du musée.

Il s’agit d’une barge à fond plat qui a servi au transport des pierres sur le Rhin au cours des travaux de correction du fleuve, selon le projet de l’ingénieur  hydraulicien badois :  Johann Gottfried  Tulla.

650 – 11 degrés Nord Nord Est

Michel Becker a récemment publié un recueil des documents que Max Valentin lui a donné afin de peindre les visuels de la chasse. Je vais m’intéresser à une version du texte de l’énigme 650 dont voici un extrait :

Ce texte est sans doute l’une des meilleures confirmations que ma piste tient la route. Au sortir de l’énigme 560, nous sommes à Neuf Brisach.

Donc, si on part en direction du Nord-Nord Est (NNE) avec un angle d’exactement 11 degrés (ni 10 ni 12, n’est-ce pas), voici ce que cela donne.

Cela tombe PILE sur le P de la ville de Strasbourg. Tiens, tiens, n’est-ce pas justement ce qu’une partie de ma résolution de cette 650 nous indique ? 😉

560 – Pierre qui roule amasse mousse

Michel Becker a récemment publié un recueil des documents que Max Valentin lui a donné afin de peindre les visuels de la chasse. Je vais m’intéresser au premier texte de l’énigme 560 Ad augusta per Angusta dont voici un extrait :

Voici le décryptage de cette énigme 560. En particulier, en fin d’énigme, nous ne regretterons pas de tracer un trait que nous verrons dans l’énigme suivante. A savoir, Ouverture-Lumière Céleste. Soit, en clair, Bourges-Source de la rivière Aube.

Or, ce trait coupe l’île d’Oléron où l’illustre Pierre Loti y est enterré. Officier de marine, et contrairement au dicton, il a fait fortune en voyageant plus de 20 ans sur différents océans.

Expedition Inconnue : la chasse de la chouette d’or

Cet épisode-ci était, à mon goût, du même niveau que Expedition Unknown: The Secret : très bien réussi avec une chute qui va bien !

Des super images de Michel Becker visiblement ravi de participer avec une information que j’ai beaucoup aimée : le visuel le plus difficile est celui de la 650 (oh combien, je suis d’accord avec lui). Et un conseil de sage : RESTEZ SIMPLE (oh combien, je suis d’accord avec lui, je sais, je me répète).

Et puis, des images de la chouette d’or qui font plaisir à voir. Un focus et des mots fort sympathiques sur le groupe de chouetteurs de Bourges à plusieurs reprises, y compris vers la fin.

De l’action, des clichés sur la France qui m’ont bien fait sourire (le café, la baguette…). De l’humour, des mésaventures. Bref, c’est vraiment bien retranscrit et pourtant, pour un oeil extérieur, ce n’était pas gagné.

A télécharger sur le site officiel de la chouette ou à voir sur Youtube.

En décembre dernier, lors du tournage de l’épisode sur le code de la partition impromptue, Josh Gates était assis à une table à l’hôtel en train de travailler sur le montage de cet épisode chouettesque. Lors de notre échange, il m’a confié qu’il avait trouvé les énigmes très compliquées. Visiblement, le montage l’a été tout autant car il aura fallu 9 mois.

Conclusion : « Owl be back »

Le dernier code nazi

Il s’agit du titre de l’épisode 1 saison 6 d’Expedition Inconnue diffusée sur Discovery Channel aux USA. L’épisode est disponible sur Youtube ici.

Quelques remarques :

  • il n’y a aucune mention des runes de Tolkien. Et pourtant, cela me semblait, ô combien, passionnant (voire le plus intéressant). Les producteurs m’ont dit avoir trop peur des droits d’auteur.
  • c’est vraiment un film et non un documentaire. L’action est privilégiée, les sources ne sont pas vérifiées, le montage doit être le plus fun possible. C’est visiblement pour du très grand public et ça m’a laissé perplexe.
  • je pensais avoir un accent correct. Il faut croire que non (vous comprendrez en regardant).
  • je n’ai pas compris pourquoi ils souhaitaient parler des légendes. Ca n’apporte rien et ça n’est pas dans le thème du film.
  • je trouve qu’on reste quand même sur notre faim. Il manque une bonne chute.

Mais bon, c’était quand même très intéressant de faire ces recherches et de participer à cette émission. J’ai bien aimé Josh Gates et toute son équipe. Ils m’ont offert et dédicacé une vieille édition du Hobbit.

1o 050 16 2 19

Version avec Kühlungsborn

Un jour, mon père m’a fait part d’une réflexion intéressante : si je devais cacher un trésor, je le cacherai dans ma région car c’est celle que je connais le mieux. Appliqué à la chouette, l’Alsace semble donc la bonne région (ouf, c’est aussi là-bas que je pense que la chouette se trouve). Mais appliqué à la marche impromptue, cela signifierait que la Saxe-Anhalt serait la bonne région car Martin Bormann y est né. Et là, c’est intéressant puisque cela confirmerait mes premières impressions (j’ai bien écrit impressions et non déductions) 🙂

Pour plusieurs raisons, le Harz, massif montagneux situé au milieu de l’Allemagne en Saxe-Anhalt semble un spot intéressant pour cette Marche Impromptue. Tout d’abord, Martin Bormann a passé toute son enfance tout près du Harz. Ensuite, le fameux M sur la partition est lui aussi au milieu de la carte. Pour continuer, les montagnes du Harz sont truffées de galeries souterraines creusées et utilisées pendant la seconde guerre mondiale, dont certaines pouvant accueillir des trains entiers. D’ailleurs, nombre de chasseurs pense qu’il reste des galeries inexplorées pouvant cacher une partie du trésor nazi. Des auteurs de films et de livres à succès (dont « le musée perdu » de Steve Berry) y place une partie de leur intrigue. Enfin, cela viendrait confirmer l’inspiration du Hobbit de Tolkien car il y parle de « la Terre du Milieu » et du mythe de la Terre Creuse.

Ainsi, l’intersection de Glücksburg-Mittenwald avec Säckingen-Kühlungsborn se coupe justement dans le Harz, au nord de Lautenthal. Ici, dans cette partie du Harz, il y a un lieu rattaché à la musique « Mandonlinehütte » et au pianiste Heinz Engelhard Steinweg. L’intérêt supplémentaire de ce spot est l’explication du M au milieu de la partition serait le nom du lieu en question.

Version avec Königsstuhl

Cependant, si on s’applique à utiliser les 4 villes précédemment trouvées (2 en lien avec des rois et 2 en lien avec des musiciens) et qu’on trace l’intersection de Glücksburg-Mittenwald avec Säckingen-Königsstuhl, nous tombons très précisément sur un petit aérodrome : le Flugplatz Eisenach-Kindel.

C’est un lieu plausible et intéressant à plus d’un titre : tout d’abord, il est situé au milieu de l’Allemagne, tout comme ce fameux M. Ensuite, on apprend sur la page wikipedia de l’aérodrome que celui-ci a été réquisitionné et exploité par la fameuse Luftwaffe (Wehrmacht). Enfin, l’aérodrome est accolé à une forêt : Si quelqu’un avait envie d’y cacher quelque chose, il aurait pu assez discrètement atterrir dans ce petit aérodrome (il n’est vraiment pas grand), aller facilement à pied dans la forêt, et y enterrer un petit colis et revenir très rapidement.

Enfin, voici une plausible explication pour le début de « 1o 050 16 2 19 ». Cela pourrait être une coordonnée géographique. 1o serait donc 1 degré Est (Ost en Allemand signifie Est). A l’époque, le système géodésique allemand est visiblement basé sur DHDN Gauss Kruger.

Enfin, pour ceux qui s’intéressent à mes modestes propositions de décryptage, sachez que tout près de ce petit aérodrome a été découvert en 1928 les grottes du Hörselberge. Une possibilité intéressante puisque, la même année, Martin Bormann était Officier de Presse de la région de Thuringe avant de devenir « chargé d’affaires ». Cela justifierait qu’il ait eu connaissance de cette petite grotte et ce qui justifierait l’utilisation précise d’une machine à écrire.

A 40km de là, dans la même région, se trouvent les mines de sel de Merkers dans lesquelles ont été découverts en avril 1945 par le général Patton : 250 tonnes d’or et d’argent, 400 tableaux des musées de Berlin et de nombreuses caisses contenant divers trésors, dont le buste de Néfertiti.

Haut de Page